Solidarité

Au Venezuela, les quartiers populaires en proie au doute

Une partie des classes populaires vénézuéliennes critique aujourd’hui la politique de Nicolas Maduro. Mais l’essentiel de ces mécontents ne fraient pas avec l’opposition.
«Ton CLAP (aide alimentaire JBM
Reportage

La coalition de partis opposés au président Nicolas Maduro se félicite. Dimanche, plus de 7 millions de Vénézuéliens auraient participé à leur référendum informel contre la convocation d’une assemblée constituante, annoncent-ils. Sur les réseaux sociaux, les soutiens de l’opposition partagent les photos des longues files d’attente qui s’étiraient dans les quartiers populaires de la capitale Caracas comme à Catia, El Valle ou Antimano. Si ces barrios tombent, c’est Nicolas Maduro qui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion