Actualité

Au moins 200 personnes tuées en défendant l’environnement en 2016

Au moins 200 personnes ont été tuées en 2016 dans le monde en défendant l'environnement face à des projets miniers, forestiers ou agricoles, indique l'organisation Global Witness dans un rapport publié jeudi. Il s'agit d'un nombre record.
Environnement

Le Brésil (49 morts), la Colombie (37), les Philippines (28) et l'Inde (16) sont les pays où l'ONG a dénombré le plus de victimes parmi les personnes engagées dans la protection de terres, de forêts et de rivières. “La bataille pour la protection de la planète s'intensifie rapidement et son prix se compte en vies humaines (…) alors que de plus en plus de gens n'ont pas d'autres options que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion