Genève

Yeux bandés, écouter la ville

A Genève, redécouvrir le plaisir d'écouter les sons environnants n'est pas le plus mince des défis. L'Ensemble Eklekto avait imaginé un parcours à suivre les yeux bandés, escorté, oreille tendue. Récit.
Première étape: lâcher prise PHOTOS CÉDRIC VINCENSINI
Fête de la musique

«J'écoute la ville» était l'une des propositions originales de cette 26e édition de la Fête de la musique. Eklekto, ensemble de percussions avide d'expériences nouvelles, invitait à une promenade yeux bandés dans la vieille-ville et les rues basses, en marge de la fête. En marge parce que le son, dans le périmètre relativement restreint d'un tel événement, finit par composer un brouhaha indistinct, pas toujours choisi. L'idée était donc de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion