Actualité

Les poches vides des socialistes

Les conséquences financières seront très lourdes pour les perdants des législatives.
Marie-Lan Nguyen / Wikimedia Commons
France

Les lendemains des législatives, dont le second tour aura lieu dimanche, risquent fort de se transformer en désastre financier pour deux «grands» partis de gouvernement, à savoir Les Républicains et le Parti socialiste. Après les législatives, les socialistes vont devoir reconstruire leur parti «du sol au plafond» et la facture sera plus que salée. Financé comme tous les autres partis par de l’argent public, le PS a fait ses comptes

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion