Genève

Reconnaissance par les plantes

Depuis 2011, un atelier des Etablissements publics pour l’intégration (EPI) monte des herbiers pour le jardin botanique. Un travail primé par le canton. Reportage.
Quelque 10 000 herbiers sont montés chaque année par l’équipe. Le montage prend une quinzaine de minutes. CEDRIC VINCENSINI
Intégration

«Ça, c’est une boraginacée, montre Vera, assise sur un tabouret en hauteur. Les noms des herbiers sont parfois compliqués à prononcer. Je crois que c’est du latin.» Vera travaille à l’atelier publipostage et conditionnement des Etablissements publics pour l’intégration (EPI), à Carouge, où plus d’une dizaine de personnes en situation de handicap ou en difficultés d’insertion sont en emploi adapté.   Quelque 10 000 herbiers sont montés chaque année par l’équipe.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion