Cinéma

Au purgatoire des migrants

Les spectres hantent l’Europe, un documentaire hybride qui tient plus de l'art contemporain que du cinéma.
La caméra capture notamment un sit-in sur une voie ferrée. Survivance
A l'affiche

Des réfugiés marchent sur un chemin de terre, filmés en plan fixe durant de longues minutes. Puis nous voilà dans le camp grec de Idomeni, en mai 2016, quand l’Europe décidait de fermer la route des Bal­kans. Toujours en plans-séquences composés comme des tableaux ­vivants, la caméra capture l’atmosphère de désolation des lieux, enregistre le brouhaha incompréhensible des conversations. Seul événement à signaler: un sit-in sur la voie ferrée qui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion