Actualité

Les syndicats sur le pied de guerre contre l’austérité

Près de 15 000 personnes ont manifesté mercredi dans le centre d’Athènes, après que les syndicats ont décrété une grève générale.
Grèce

Bus et trains à l’arrêt, débrayage des fonctionnaires et des médecins, écoles fermées: les Grecs ont vécu au ralenti à l’appel des syndicats qui ont décrété une grève générale contre la politique d’austérité. Le parlement vote jeudi de nouvelles réformes. Plusieurs milliers de personnes – jusqu’à 15’000 selon la police – ont manifesté mercredi dans le centre d’Athènes, place Syntagma. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion