Actualité

La gauche française dans un labyrinthe

La division du PS et la percée des Insoumis annoncent une recomposition de la gauche. Mais sans dynamique unitaire, le passage à des mouvements horizontaux s’avère chaotique.
Inspiré par l’émergence de Podemos et de son leader Pablo Iglesias (à gauche) Rémi Noyon
Elections législatives

«Sauf miracle, on va avoir des candidats concurrents dans toutes les circonscriptions.» Christian Picquet, communiste (PCF) en course pour la députation dans la dixième circonscription de la Haute-Garonne où la France insoumise (FI) présentera son propre candidat, s’y résigne avec fatalisme: le démon de la division tenaille toujours la gauche. Et si l’élection d’Emmanuel Macron a bien ouvert le chantier de sa recomposition, les initiatives individuelles ont pour l’heure pris

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion