Solidarité

«Le Mali est géré par des rentiers»

Les secteurs de l’enseignement, de la santé et de la justice étaient simultanément en grève en avril au Mali. Le signe de l’irresponsabilité des élites selon Oumar Mariko, député de l’opposition.
Médecin de formation CKR
Bamako

Le Mali a connu une sérieuse crise sociale en cette fin de mois d’avril. Trois grèves du secteur public ont coïncidé avec une crise gouvernementale qui a abouti au remaniement ministériel du 11 avril dernier. Un remue-ménage inhabituel dans ce pays plutôt calme sur le plan social, mais encore en proie au conflit avec les groupes armés islamistes au nord du pays qui ont reflué depuis 2013 face à la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion