Économie

Les mineurs du ciment

Des ONG accusent le géant franco-suisse LafargeHolcim d’avoir profité du travail d’enfants en Ouganda.
LafargeHolcim se serait approvisionné en matières premières auprès de mineurs artisanaux travaillant dans des carrières de la région d’Harugongo TWERWANEHO LISTENERS’ CLUB TLC

LafargeHolcim est au cœur d’un nouveau scandale de non-respect des droits humains. Après avoir récemment reconnu le financement indirect de groupes armés en Syrie, afin de maintenir ses activités malgré la guerre, le cimentier franco-suisse est aujourd’hui soupçonné d’avoir profité du travail d’enfants en Ouganda durant plus de dix ans. C’est ce dont l’accuse Pain pour le prochain (PPP). La fondation caritative suisse et l’ONG ougandaise Twerwaneho Listeners’Club (TLC) ont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion