Vaud

Thermo Fisher délocalise une centaine d’emplois

L'entreprise américaine veut délocaliser une partie du site d'Ecublens. Les employés sont en grève depuis mercredi matin.
Le siège de la firme au Etats-Unis. COOLCAESAR/CC
Vaud

Plus d’une centaine d’employés de l’entreprise américaine Thermo Fisher Scientific sont en arrêt de travail depuis hier matin, 6 heures. Ils protestent contre la délocalisation d’une partie du site d’Ecublens en République tchèque. La décision touchera 106 travailleurs sur les 165 que compte le groupe en terres vaudoises, dénonce le syndicat Unia. A la suite de l’échec des négociations menées entre la commission du personnel et la direction locale, mercredi, le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion