Cinéma

Souvenirs du Chaâba

Découvert au Festival du film oriental de Genève, Chaâba, du bled au bidonville évoque un épisode méconnu de l’immigration algérienne en France.
De 1949 à 1967 DR
Festival

C’est une histoire forte, poignante et belle. Celle d’un bidonville situé à Villeurbanne, dans l’agglomération lyonnaise. Elle avait déjà été racontée en 1986 dans Le Gone du Chaâba. L’auteur de ce roman, Azouz Begag, est un rescapé du lieu en passe de devenir un grand clerc de la République, une icône de l’intégration. Le grand public le découvrira ministre délégué à la promotion de l’égalité des chances dans le gouvernement

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion