Neuchâtel

Un blanc-seing et des regrets

Elections cantonales neuchâteloises

Faute d’adversaire au second tour, le Conseil d’Etat neuchâtelois sera donc reconduit tel quel. La nette avance des sortants a coupé toute velléité de contestation du pouvoir en place. La victoire semble éclatante, mais peut-on réellement parler de plébiscite? Assurément non. La politique menée par le gouvernement a été largement contestée, notamment la réforme hospitalière – balayée par le peuple – qui a déchiré le canton. Paradoxalement, c’est sans doute

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion