Livres

La poésie en filature

Poésie & art

Chanson épique au héros dérisoire, cantique d’aventure ou aventure mystique: Je vois des formes qui n’existent plus, long poème du Lausannois Rodolphe Petit, déjoue les genres autant qu’il les noue. L’atmosphère du texte est celle du songe, son narrateur, un homme en porte-à-faux avec des évènements qui lui échappent. Composant une musique d’étrangeté, ce récit-poème retrace ainsi, tout en sobriété, la filature sans but d’un homme revenu se promener dans la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion