Actualité

La présidente sud-coréenne destituée

La cour constitutionnelle sud-coréenne a confirmé à l'unanimité des huit juges la destitution de la présidente Park Geun-hye, impliquée dans un scandale de corruption. La décision ouvre la voie à la tenue d'une présidentielle anticipée dans les 60 jours.
Corruption

Les agissements de Mme Park “ont porté gravement atteinte à l'esprit (…) de la démocratie et de l'Etat de droit”, a déclaré le président de la cour constitutionnelle. “La présidente Park Geun-Hye (…) a été congédiée”. Mme Park, 65 ans, est accusée, avec une amie Choi Soon-sil et un de ses anciens conseillers, tous deux mis en examen, d'avoir fait pression sur de grandes entreprises sud-coréennes pour qu'elles fassent des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion