Solidarité

«Déterrer la vérité» au Mexique

Dans le nord du Mexique, parents de disparus et volontaires ont retourné la terre durant quinze jours. Rappelant que la «guerre contre la drogue» fait chaque jour des victimes invisibles.
La Brigade de recherche des personnes disparues s’appuie sur des dénonciations anonymes pour trouver des fosses communes. «Nous ne cherchons pas de coupables LUCIA JOSELIN MUÑOZ
Disparitions forcées

Ils ont convergé de onze Etats mexicains vers le Sinaloa, dans le nord-est du pays. Du 22 janvier au 4 février, des parents de disparus et leurs soutiens ont formé la troisième Brigade nationale de recherche des disparus. Une quête souterraine puisque ceux qu’ils recherchent ont été tués puis enterrés clandestinement. Le ciel aveuglément bleu de cette région côtière semi-aride voit régulièrement les plus puissants cartels de narcotrafiquants du pays

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion