Cinéma

Images du monde arabe

A la Berlinale, les films des pays arabes oscillent entre nécessité de documenter la réalité et désir de fictions.
Headbang Lullaby du Marocain Hicham Lasri DR
Festival

Avec des films venus de Tunisie, du Maroc, d’Algérie, d’Egypte, de Palestine ou encore du Liban, le cinéma arabe affiche une belle présence cette année à la Berlinale. La section parallèle Forum expanded, dédiée à l’expérimental, présente notamment un objet autant historique que cinématographique: Off Frame aka Revolution until Victory, un montage d’images produites entre 1968 et 1982 par les groupes révolutionnaires palestiniens. Jean-Luc Godard y apparaît, de dos, deux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion