Genève

Echange de bons procédés au foyer Appia

Des migrants donnent des cours d’arabe aux bénévoles qui leur apprennent le français. Reportage.
Cédric Vincensini
Genève

L’ambiance est studieuse, ce mardi midi, dans une petite salle du foyer pour migrants Appia, situé dans le quartier des Nations. Sept étudiants se concentrent sur les mots arabes qu’Adel trace patiemment sur le tableau blanc. Le mot français, puis en phonétique, et enfin en écriture arabe. L’enseignant, par ailleurs fondateur et président du Conseil de l’opposition égyptienne – et candidat à l’élection présidentielle 2018 dans son pays –  réside

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion