Suisse

“Oui” aux naturalisations

Le peuple et les cantons auraient accepté à 59% d'inscrire la naturalisation facilitée des petits-enfants d'immigrés dans la constitution, selon les projections de l'institut gfs.bern.
Votation du 12 février 

Le peuple et les cantons auraient accepté à 59% d'inscrire la naturalisation facilitée des petits-enfants d'immigrés dans la constitution, d'après les projections de l'institut gfs.bern. Même si le nombre de cantons opposés pourrait s'allonger, un refus n'est plus possible, a assuré son patron Claude Longchamp sur la SRF. Seuls sept cantons alémaniques ont dit “non”. La résistance la plus forte est venue d'Appenzell Rhodes-Intérieures (56,4%) et de Suisse centrale: Schwyz

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion