Scène

La Ribot, illusionniste de la scène

Au Grütli à Genève, les couples se cherchent, entre érotisme et intimité, dans la dernière création de la chorégraphe La Ribot.
COLLECTIF DES ROUTES
Festival Antigel

Corps souple et magnétique, La Ribot revient sur scène avec sa dernière création, qui poursuit sa série entamée il y a plus de vingt ans. Son nouveau trio formé avec Juan Loriente, collaborateur de Rodrigo García, et le danseur sud-africain Thami Manekehla, renoue avec la série de petites pièces qui ont fait la renommée de la plus madrilène des chorégraphes genevoises. Dans le «Black cube» du Grütli, Another Distinguée propulse

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion