Religions

L’abbé Pierre toujours indispensable

Le fondateur du mouvement Emmaüs est mort il y a dix ans. Son œuvre reste plus nécessaire que jamais. Trois questions à Jean Ziegler, qui l'avait rencontré.
L'abbé Pierre a mis en place un véritable modèle économique avec Emmaüs WikiCommons
Solidarité

Vous avez bien connu l’abbé Pierre. Comment était-il? Jean Ziegler: Il était la joie de vivre incarnée! Chaleureux, il avait une capacité d’empathie immédiate. Son verbe était puissant, et ses analyses politiques d’une finesse et d’une indulgence impressionnantes. Je l’ai rencontré à Paris, lors des premières occupations illégales à Nanterre. Il m’a dit: «Tu sais manier la truelle?», je ne savais pas, non, mais je m’y suis mis. Plus tard,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion