Genève

Faute de remplaçantes, les éducatrices genevoises sous pression

En Ville de Genève, le personnel des structures de la petite enfance s'épuise à cause d'un système de remplacements "peu professionnel", dénoncent les syndicats.
Les dix institutions de la petite enfance carougeoises sont actuellement gérées par des comités associatifs bénévoles (photo prétexte). JPDS
Crèches

Deux syndicats de la petite enfance tirent la sonnette d’alarme: le remplacement du personnel n’est plus assuré correctement, entraînant des tensions au sein des structures d’accueil. Une pétition forte de 600 signatures de professionnels du secteur a été remise ce jeudi à la conseillère administrative Esther Alder. Le texte demande un changement complet de l’organisation du système. Surcharge, pressions et fatigue s’observent au sein du personnel de la petite enfance.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion