Genève

Les classes bondées du Cycle d’orientation

Les enseignants du Cycle de Budé tirent la sonnette d’alarme. Il y a trop d’élèves par classe, ce qui rend l’enseignement plus difficile. La problématique est cantonale
Le problème des classes surchargées ne touche pas seulement le cycle de Budé (photo) mais tout le canton. DR
Instruction publique

Les effectifs des classes du cycle d’orientation (CO) ne respectent plus les maximums définis par le règlement, dénonce la Fédération des associations des maîtres du CO (FAMCO). Les professeurs s’inquiètent de la dégradation des conditions d’enseignement. Le Département de l’instruction publique (DIP) assure, lui, que les conditions-cadre sont respectées. Les parents des élèves du cycle de Budé recevront bientôt une lettre de l’association du personnel de l’établissement. «Une démarche exceptionnelle»,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion