Genève

Ouvrier licencié à quatorze mois de la retraite

Implenia est aussi critiqué pour son recours à des employés temporaires.
Unia demande que le licenciement de Livio soit annulé et que les employés intérimaires travaillant depuis plus de six mois soient engagés. ELE
Syndicat

Le rendez-vous est fixé jeudi matin devant les grilles d’un chantier, au Grand-Saconnex piloté par le géant suisse de la construction, Implenia. Aux côtés des secrétaires syndicaux d’Unia, Livio1Prénom d’emprunt., un homme de 58 ans à la stature imposante, est venu dénoncer son cas devant la presse. «Après vingt-deux ans à travailler pour cette société, mon seul remerciement a été une lettre de licenciement», regrette-t-il. La décision lui a été communiquée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion