Vaud

Les mineurs non accompagnés plus vulnérables face au suicide

Le pédopsychiatre Philippe Stephan revient sur les tentatives de suicide de mineurs non accompagnés, ces dernière semaines à Lausanne.
«Chez l’adolescent ARC/ JEAN-BERNARD SIEBER
Migrants

Sept adolescents ont tenté de mettre fin à leurs jours dans un foyer de migrants mineurs non accompagnés à Lausanne ces dernières semaines. Les enfants, arrivés sans parents en Suisse, sont aujourd’hui cinq fois plus nombreux dans le canton qu’il y a deux ans et quatre nouveaux foyers ont ouvert depuis août 2015. Selon une enquête de 24 heures, l’encadrement est insuffisant et le personnel est débordé, voire épuisé. Les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion