Musique

Le retour du Monstre

De vendredi à dimanche, le Monstre Festival articule micro-édition, sérigraphie et musique. Il étend ses tentacules jusque dans les recoins les plus sombres de l’Usine.
Secret Moon BAPTISTE LE QUINIOU
Monstre Festival

«Ça a tellement bien marché en 2013 qu’on a embrayé directement sur 2014, mais en fait on était un peu fatigués. Une année sans, ça fait du bien», constate Malik Ramallo. Il nous accueille au deuxième étage de l’Usine, dans l’atelier de sérigraphie Crache Papier autour duquel le festival s’est constitué. Ça y est, le Monstre, joyeux hybride mélangeant les genres et les publics, est de retour une cinquième fois.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion