Neuchâtel

Un centre fédéral qui pose de nombreuses questions

Le canton accueillera un centre fédéral pour requérants d’asile récalcitrants. En contrepartie, la Confédération lui attribuera moins de migrants dans son dispositif cantonal.
Image Google Maps
Neuchâtel

Mardi soir, la Confédération, le Conseil d’Etat neuchâtelois et la commune de Verrières annonçaient aux habitants de cette dernière l’implantation, en 2018, d’un centre fédéral spécifique pour requérants d’asile. Par «spécifique», il faut comprendre qu’ils s’agit d’un des fameux centres pour «requérants récalcitrants», très décriés lors du débat sur la dernière révision de la loi sur l’asile. Les futurs pensionnaires seront placés dans l’ancien complexe sportif des Cernets qui avait

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion