Genève

La Sécurité prend la main sur la psychiatrie pénitentiaire

Le Conseil d’Etat réorganise les services chargés de la thérapie des détenus. Les HUG ne sont plus les seuls responsables de la psychiatrie.
La prison-hôpital psychiatrique de Curabilis à Genève. JPDS
Détention

Les conseillers d’Etat Pierre Maudet et Mauro Poggia, chargés respectivement de la Sécurité et de la Santé, ont présenté lundi la réorganisation des services liés à la psychiatrie pénitentiaire. Alors que l’un a parlé de «détenus» et l’autre de «patients», les deux magistrats ont ainsi illustré les tensions qui règnent dans ce domaine. Comment gérer les aspects thérapeutiques, tout en prévenant la dangerosité des personnes bénéficiant de ces soins? La

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion