Genève

«Sortir du nucléaire? Genève est la preuve par l’acte»

L’exécutif genevois se dit en faveur d’une sortie de la Suisse du nucléaire, en fixant un délai. Genève prouve que c’est possible, selon Antonio Hodgers.
Antonio Hodgers: «Genève a développé depuis trente ans une stratégie pour se passer du nucléaire.» JPDS
Votations du 27 novembre

Dans le cadre de la votation fédérale du 27 novembre, le Conseil d’État genevois se déclare en faveur d’une sortie du nucléaire définitive et en fixant un délai, annonce au Courrier Antonio Hodgers, magistrat vert chargé de l’Énergie. En clair, le gouvernement genevois appuie l’initiative des Verts «Sortir du nucléaire». Celle-ci exige la fermeture des cinq centrales suisses d’ici à 2029. A Genève, seuls l’UDC et le PLR s’opposent au

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion