Actualité

Bulldozer incontournable

La stratégie du «qui m’aime me suive» marque des points. Parti seul à l’assaut de l’Élysée, Jean-Luc Mélenchon s’impose petit à petit face à l’excès de candidatures à gauche. Manque l’enthousiasme de 2012.
Le leader du Front de Gauche ferait mieux que François Hollande selon certaines enquêtes. PIERRE SELIM / WIKIMEDIA
France

Les sorties médiatiques de Jean-Luc Mélenchon ont de quoi hérisser les poils des gauches françaises. Qu’importe si, quand il rebondit sur le «nos ancêtres les Gaulois» de Nicolas Sarkozy en jugeant qu’un débat sur l’identité nationale fait sens, il provoque l’ire du Parti communiste français (PCF) et du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA). Est-ce encore le public visé? Le fondateur du Parti de gauche (PG) ne cherche plus à ménager ces

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion