Genève

Des femmes culpabilisées lors de l’achat de la pilule du lendemain?

Des élus tentent de lutter contre les remarques moralisatrices de certains pharmaciens ou le refus de vente de ce contraceptif d’urgence.
Santé

Fait-on la morale aux femmes lorsqu’elles achètent la pilule du lendemain? Certains pharmaciens se comporteraient de manière culpabilisante lors de la remise de ce contraceptif d’urgence ou refuseraient de le fournir. L’association faitière Pharma Genève veut aujourd’hui clarifier quelle est la procédure admise. Des élus tentent d’agir, au niveau cantonal et fédéral, pour mieux encadrer ces ventes et garantir le droit des femmes à accéder à ces pilules. Une récente

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion