Suisse

Foire d’empoigne sur fond de retraite

Au Conseil national, la réforme de la prévoyance vieillesse se heurte à une préparation insuffisante.  
La réforme de la prévoyance vieillesse vise à adapter non seulement l'AVS JPDS
Parlement

Les femmes devront vraisemblablement travailler jusqu’à 65 ans. Après le rejet de l’initiative «AVSplus» en votation populaire dimanche, le Conseil national a entamé hier tambour battant la réforme globale de la prévoyance vieillesse qui faisait office de contre-feu. Il s’agit d’adapter non seulement l’AVS, mais aussi les caisses de pension au défi démographique et à la baisse du rendement des avoirs du deuxième pilier. Les débats reprendront demain et dureront

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion