Genève

Scandale VW: justice civile saisie à Genève

Deux propriétaires de VW lésés suite au scandale des moteurs diesel truqués saisissent la justice civile genevoise pour obtenir des dommages et intérêts. Ces deux procès-pilotes sont intentés contre VW et Amag Genève.
Scandale Volkswagen

Une première action est lancée vendredi devant le Tribunal de première instance par le propriétaire d'une VW Sharan achetée 54'000 francs en mai 2014 à Amag Genève, indique l'avocat Jacques Roulet dans un communiqué. L'homme réclame 14'000 francs qui correspondent à la perte de valeur de son véhicule et près de 700 francs pour les coûts liés à la surconsommation de carburant. Me Roulet fonde cette action en justice sur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion