BD

Mangeuse d’hommes

Bande dessinée

Son premier album, La Femme toute nue en 2007, faisait preuve d’un style bien affirmé. Karine Bernadou a très tôt choisi de représenter des femmes en tenue d’Eve, dans des récits souvent muets, avec un graphisme assez enfantin. Mais gare à celui ou celle qui s’y serait laissé prendre. Les histoires contées par Bernadou montrent un contenu explicite et plutôt cru. Canopée, son dernier opus chez Atrabile, regorgeait d’une forme

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion