Suisse

Gauche et droite contre le dumping, chacun à sa manière

L’UDC et l’extrême gauche proposent des initiatives contre le dumping salarial auxquelles le parlement a opposé des contre-projets qui ont remporté la faveur des députés.
Certains postes sous-payés ne sont acceptés que par des frontaliers italiens. JPDS
Tessin

Avocat à 100% payé 2500 francs, secrétaire à mi-temps rémunérée 600 francs; les journaux tessinois regorgent d’exemples de cas de postes de travail sous-payés, que seuls des frontaliers italiens, ne devant pas assumer des frais suisses, peuvent accepter. Au sud des Alpes, le dumping salarial fait des ravages et pour le combattre deux initiatives ont été discutées au Grand Conseil la semaine dernière. Echafaudée par l’UDC tessinoise, «Prima i nostri»,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion