Arts plastiques

Ce qu’on fait pour du blé

Le temps d’un été, la biennale nomade Manifesta pose son art en Suisse, à Zurich. Non sans susciter quelques polémiques autour de sa thématique sur l’argent.
Art

Art contemporain Seuls les habitants constipés n’ont pas contribué à la Manifesta 11, la biennale itinérante qui vient d’ouvrir ses portes sur les bords de la Limmat. Tous les autres, par le simple fait d’aller à selle le 24 mars dernier, ont apporté leur quote-part à Zurich Load, œuvre majeure du Californien de Francfort Mike Bouchet, produite à partir des 80 tonnes d’excréments récoltées en un jour à la station d’épuration. Ironie du sort,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion