Solidarité

Au Mexique, des villages s’arment pour survivre

Face à des autorités violentes et infiltrées par le narcotrafic, les Mexicains s’organisent. Dans le Guerrero et à Oaxaca, des communautés indigènes luttent pour leurs terres.
Les policiers sont désignés par l'assemblée du village CRH
Reportage

Trois chaises en plastique se dressent devant un pick-up blanc. Assise sur l’une d’elles, la comandante Tori, 28 ans, parle d’une voix tranquille. Une longue tresse de cheveux noirs dépasse de son passe-montagne et glisse sur sa poitrine où se lit «police communautaire». Nous sommes à Tixtla, ville de 210 00 habitants du centre du Guerrero, dans le sud-ouest du Mexique. A lui seul, cet Etat de 3,5 millions d’âmes produit plus de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion