Genève

Les affiches du salon Vénusia encore interdites

La dernière campagne du salon de massage Vénusia ne trouve pas grâce aux yeux de la Ville de Genève. Il s’agit de la quatrième censure pour l’enseigne.
La Ville de Genève juge l’affiche dégradante pour l’image de la femme. DR
Censure

«C’est complètement stupide et hypocrite», résume Lisa, patronne du salon de massage Vénusia, à Genève. Pour la quatrième fois en cinq ans, les affiches publicitaires de son commerce ont été censurées par la Ville de Genève, qui les a jugées dégradantes pour l’image de la femme, comme l’annonçait Le Matin Dimanche dans son édition du 5 juin. L’affiche représente un terrain de football sur lequel un schéma tactique dessine le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion