Neuchâtel

En Suisse depuis quinze ans et bientôt papa, il doit partir

Résident chaux-de-fonnier d’origine serbe, Besnik doit quitter la Suisse d’ici au 30 juin.
Neuchâtel

Besnik a un mois pour regagner son pays d’origine. Motif? Il n’a plus de permis de séjour. Katia Berto, son avocate, estime pourtant que sa situation en Suisse plaide pour que Besnik puisse rester. Arrivé en 2002, Besnik est accueilli dans le canton de Vaud avec son statut de requérant d’asile. Sa demande est refusée deux ans plus tard. En 2005, il obtient toutefois un permis de séjour à la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion