Édito

DPI: renvoyés à notre humanité

Votation

Une question fondamentale, qui nous concerne tous, dans la mesure où elle participe de la définition de ce qu’est une personne humaine. Le 5 juin, les Suisses voteront une nouvelle fois sur le diagnostic préimplantatoire (DPI) et, plus largement, sur la procréation médicalement assistée. En effet, le peuple a accepté il y a une année un article constitutionnel autorisant la détection, lors de fécondations in vitro, de certaines maladies génétiques,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion