Actualité

La fin de l’impunité dans l’armée et la gendarmerie françaises?

Depuis 2014, les procès et condamnations de gendarmes et de ­militaires harceleurs se succèdent. Deux cas ont encore été jugés mardi à Paris.
Que ce soit dans la gendarmerie ou l’armée Marie-Lan Nguyen
Violences sexuelles

Plusieurs mois de prison (avec sursis) pour chacun des deux ­accusés. Et même, pour l’un d’eux, une interdiction définitive d’exercer son métier. Le Tribunal correctionnel de Paris a reconnu mardi deux gendarmes d’une brigade de la région parisienne coupables de harcèlement sexuel aggravé, et les a condamnés pour avoir, en 2013, pendant plus d’un an, tourmenté une de leurs collègues, jeune femme âgée de 26 ans. Le procès du duo,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion