Genève

Le Cœur des Grottes veut s’ouvrir aux hommes

En 2006, Au Cœur des Grottes devient une fondation de droit privé. Bilan et perspectives de ce refuge pour femmes en détresse.
Les trois résidences de la fondation hébergent une quarantaine de femmes et plus d’une trentaine d’enfants. «Tout le monde peut être témoin d’un cas de traite humaine» Maud Privat
Anniversaire

Créée en 2006, à la suite de la scission avec l’Armée du salut, la fondation Au Cœur des Grottes souffle ses dix bougies. Ce foyer, à deux pas de la gare Cornavin qui existe depuis cent quatorze ans, est un lieu d’accueil et d’hébergement pour des femmes en situation de précarité. Ses trois résidences hébergent une quarantaine de femmes et plus d’une trentaine d’enfants. La priorité est mise sur la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion