Genève

«En Suisse, il faut dire bonjour»

Depuis 2011, l’Hospice général dispense des cours de socialisation aux requérants d’asile dans les quatre mois après leur arrivée. Reportage.
Je vois que les gens sont libres de s'exprimer ici JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Cours aux réfugiés

«Si vous voyez une femme moins habillée que dans votre pays, cela ne veut pas dire que c’est une mauvaise personne ou qu’elle cherche des relations avec des hommes. C’est juste une manière normale de se vêtir en Europe.» Ils sont une quinzaine ce mercredi matin à suivre le cour de Marc Hiltbrand, formateur à l’Hospice général. Au menu: Genève, la Suisse, ses valeurs et quelques règles de vie en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion