Actualité

Les enfants travailleurs du Liban

Au Liban, 70% des réfugiés syriens vivent en dessous du seuil de pauvreté. Beaucoup d’enfants sont donc obligés de travailler pour aider leur famille, souvent au mépris de l’école.
A l’image d’Ahmad qui n’a pas souhaité être pris en photo Christine Wuillemin
Crise syrienne

Ahmad adore les voitures. «Un jour, je posséderai mon propre garage et je ­roulerai en Chevrolet», sourit-il. Cette phrase, tous les petits garçons auraient pu la prononcer si on leur avait demandé ce qu’ils souhaitaient faire plus tard. Mais pour Ahmad, elle sonne davantage comme un projet concret que comme un rêve d’enfant. C’est qu’à 12 ans, il en connaît déjà un rayon sur les cylindrées. Normal. Car tous les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion