Économie

«Le silicium, matériau de l’ordre total»

Les microprocesseurs dirigent le monde, mais c’est un matériau banal et commun qui a permis la révolution numérique. Libero Zuppiroli, auteur du «Traité de la matière», raconte le miracle du silicium.
Technique

«En général, on ne s’intéresse guère à la tripaille des ordinateurs», écrit Libero Zuppiroli, auteur du monumental «Traité de la matière», paru récemment aux Presses polytechniques et universitaires romandes. Pourtant, l’ordinateur est partout, pourtant, le monde est devenu numérique, pourtant, l’informatique est omnipuissante. Ce qu’il y a d’extraordinaire, c’est que sans un matériau banal et commun, rien n’aurait été possible: à la base des microprocesseurs, il y a le silicium.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion