Vaud

La municipalité lausannoise accusée de «censure» antisyndicale

L’exécutif a interdit la publication sur l’intranet d’une prise de position du SSP sur la réforme fiscale RIE III. Pour Daniel Brélaz, la «propagande» n’y a pas sa place.    
Prise de position interdite sur l'intranet de la municipalité lausannoise MTI
RIE III

Le Syndicat des services publics (SSP) dénonce un acte de «censure». La semaine passée, la municipalité de Lausanne a interdit la diffusion sur son intranet d’un message appelant à voter «non» à la réforme de l’imposition des entreprises (RIE III), soumise au vote des Vaudois ce dimanche. «C’est inacceptable, nous devons avoir accès aux collaborateurs, c’est vital pour notre action syndicale», déplore Pierre-Yves Oppikofer, qui somme l’exécutif de faire marche

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion