Actualité

A l’unisson contre la loi travail

La convergence des mouvements de jeunesse et de salariés pourrait mettre à mal un gouvernement qui commence à payer cher ses renoncements.
A Toulouse EMMANUEL RIONDÉ / DR
France

L’offensive de communication déployée ces derniers jours (mardi matin, le ministre de l’Economie Emmanuel Macron passait sur France Inter et la ministre du Travail Myriam El Khomri sur RTL), le report au 24 mars de l’examen du texte en Conseil des ministres, tout comme les promesses du premier ministre «d’améliorations» à venir n’auront donc pas suffi: la journée du 9 mars a confirmé que la mobilisation citoyenne contre le projet

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion