Égalité

“Le soin est incompatible avec un rapport de pouvoir”

Face à un afflux de témoignages poignants et courageux, Le Courrier a décidé de s'intéresser à la gynécologie et ses dérives parfois paternalistes. L'occasion d'interroger le médecin, auteur et blogueur Martin Winckler.
"Le soin est incompatible avec un rapport de pouvoir"
Ces rendez-vous ne devraient jamais être considérés comme «un sale moment à passer» HELENE BAMBERGER
Journée des femmes

Les femmes sont particulièrement exposées au contrôle médical sur leur corps. Sommées de se rendre chaque année chez le gynécologue, que ce soit pour des dépistages de maladies infectieuses, de cancer du sein, la prescription de moyens de contraception, le suivi de celles qui ont des souhaits de grossesse… Beaucoup se plient à l’exercice avec une certaine appréhension. Car elles y font parfois face à des pratiques et remarques déplacées,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion