Solidarité

Un accaparement de terres éthique?

De nombreux codes de conduite et autres «principes» volontaires ont été adoptés pour amenuiser les impacts négatifs d’achats de terres à grande échelle dans les pays du Sud. Leurres ou garde-fous?  
Les paysans n’ont généralement qu’une vague connaissance des projets agro-industriels qui vont s’installer sur leurs terres (ici en Sierra Leone Miges Baumann/Ppp
Agro-industrie

La propriété privée continue à étendre son emprise jusque dans les lieux les plus reculés du globe, en particulier là où les communautés paysannes n’ont pas de titres fonciers. L’accaparement de terres, en majorité mis en œuvre par des sociétés transnationales, en est l’une des méthodes efficaces. Depuis le début des années 2010, l’acquisition par des privés de larges étendues de terrains agricoles dans les pays du Sud dans le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion