Livres

L’homme qui voulait être aimé

Connu surtout pour ses nouvelles, l’écrivain américain prisait l’écriture rapide, ramassée et cinglante comme le blizzard. Une biographie fouillée révèle le parcours de ce fils de prolo.
Photo. Fils d’ouvrier DR
Livres

Rien ne prédisposait Raymond Carver (1938-1988) à devenir un auteur mythique de la littérature américaine. Venu d’une famille ayant fui la Grande Dépression pour s’installer sur la côte Ouest, il faisait partie de cette «autre Amérique» que décrivit Michael Harrington dans un essai célèbre des années 1960. L’Amérique de ce qu’on n’appelait pas encore les «working poor», l’Amérique de la dèche et des petits boulots. Le père de Carver était

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion